La Corse, une destination trés prisée des métropolitains
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 autre abonné

La Corse, une destination trés prisée des métropolitains

CorseAppelée Île de beauté, la diversité de ses paysages et la bonne préservation de ceux-ci vis à vis des agressions immobilières ou touristiques en font une des perles de la Méditerranée.
Randonnée, plongée sous-marine, surf, bronzage sur les plages de sable ou baignade en rivière, découverte des iles Lavezzi, visite des magnifiques falaises de Bonifacio et de la réserve de Scandola…Avec en plus un temps souvent agréable, on a en corse de nombreuses opportunité de passer de magnifiques vacances.

Comme vous le savez, la corse qui possède une mentalité à part avec une importante proportion de nationalistes jouit d’un statut constitutionnel particulier. Les partis nationalistes, opposés à une économie uniquement axée sur le tourisme, ont réalisé une percée historique aux dernières élections régionales de mars 2010.

Pourquoi le nationalisme a-t-il tendance à se renforcer dans cette région ? La Corse possède actuellement une population d’environ 320 milles habitants dont 20% vit en dessous du seuil de pauvreté. Chaque année, la région connait un arrivage de 4 à 5 milles habitants. Le problème est que ces gens-là non originaires de l’ile ont en moyenne des revenus plus aisés que la moyenne corse et cela a pour conséquence notamment une flambée des prix dans l’immobilier. Ce qui diminue les pouvoirs d’achats des corses et leur capacité à se loger. Bref, les plus démunis sont contraints de partir et il est donc fréquent que des promoteurs immobiliers se fassent assassiner, comme ceux qui défendaient leurs terres au Moyen Age.

C’est surtout ça qui renforce le nationalisme et c’est tout à fait légitime. Cependant il faut prendre en compte que ce phénomène est présent ailleurs dans le sud de la France, notamment dans l‘Hérault. Il est donc hors de question que la Corse soit considérée comme un cas à part si d’autres régions de France sont autant touchées.
Le nationalisme, si on peut utiliser ce terme qui serait valable pour ailleurs en France métropolitaine, doit permettre uniquement de protéger ses originaires et non pas de se forger une identité autre que française, car la Corse est 100% française et le restera.

Laisser un commentaire

Google+