Le Parc National de la Guadeloupe

Le Parc National de la Guadeloupe

chutes_du_carbetCrée en 1989, il est constitué principalement d’une zone centrale( forets tropicale) de 173 kilomètres carrés et d‘une zone tampon de 162 kilomètres carrés.

Durant 20 années, le Parc s’est attaché à protéger une grande partie de la forêt tropicale ainsi que 37 km2 de milieux humides littoraux et marins (la Réserve naturelle du Grand Cul-de-Sac marin) et a mené des actions de développement durable.

Depuis le décret du 3 juin 2009, l’espace Parc national se compose désormais de zones « cœurs » autour desquelles les communes concernées forment une vaste zone d’adhésion.

Couvrant une grande partie de la forêt tropicale, le Parc National de Guadeloupe sur Basse-Terre vous permet de découvrir la nature qui est encore intacte. Elle accueille plusieurs espèces d’animaux, dont une espèce très rare d’iguanes ayant des crêtes épineuses, très difficiles à observer. Au carrefour du sous-bois, vous pouvez souvent voir des ratons laveur ou des agoutis, rongeurs en voie d’extinction. Et même si vous rencontrez des mangoustes dans les zones cultivées, le littoral est aussi un lieu privilégié par les oiseaux: hérons gardes-bœufs, frégates et ortolans, tandis que les colibris nichent près des habitations pour se nourrir. Enfin, plus dégoûtant que dangereux, il y a le matoutou, une grosse araignée velue. Dans cette cathédrale de vie, les côtes marécageuses favorisent l’expansion des mangroves. Plusieurs sentiers jalonnent le Parc.

Dans ce parc on distingue trois types de milieux naturels:
-La foret tropicale: une forêt dense et luxuriante, avec des montagnes. On y retrouve de très grands arbres (30 à 35 m): gommier blanc, acomat-boucan, châtaignier…
-Le littoral: à cause des vents forts, de la forte salinité et de la sécheresses, les plantes s’y développent plus difficilement que dans les autres zones.
-La mangrove: on y trouve essentiellement des palétuviers ( sorte d’arbustes tropicaux capables de pousser le long des rivages marins dans la zone de balancement des marées). Cette zone est en permanence inondée.

Les sites les plus intéressants à visiter du Parc national de la Guadeloupe sont :
-Le volcan de la Soufrière dont la hauteur est de 1 467 mètres. C’est le point culminant des Petites Antilles.
-Les Chutes du Carbet ;
-Les « Deux Mamelles » et la route de la Traversée ;
-La Réserve naturelle du Grand-Cul-de-Sac marin.

Laisser un commentaire

Google+